Publié par : PM | janvier 3, 2009

SAINT PAUL UN MODÈLE CRÉDIBLE POUR ÊTRE CHRÉTIEN AUJOURD’HUI

Message de l’Évêque pour le Carême 2008

Kurt Koch — Évêque de Bâle

Chers soeurs et frères,

Pour cette année et l’année prochaine, le pape Benoît XVI a annoncé une „année Saint Paul » à la mémoire et en reconnaissance à cet apôtre des nations, à l’occasion du 2000ème anniversaire de sa naissance, que les historiens situent entre 7 et 10 après la naissance du Christ. Saint Paul n’appartient pas seulement aux personnalités les plus impressionnantes et aux figures les plus marquantes de l’Eglise primitive, il a aussi beaucoup à dire dans la situation actuelle de l’Eglise.  C’est pour cette raison que je vous invite à accueillir avec curiosité sa compréhension fondamentale de la foi.

Apôtre par conversion

Déjà la façon par laquelle Saint Paul est devenu chrétien est impressionnante. Avant sa conversion déjà, il n’était en aucun cas un homme pour qui Dieu ne signifierait rien et qui serait resté éloigné de sa loi. Bien plus, il était un juif droit de sorte que la nouvelle foi des chrétiens, pour qui ce n’est plus la loi de Dieu qui est au centre mais la personne du Christ crucifié et ressuscité, il la juge scandaleuse et comme inacceptable pour la foi juive. A partir de là il s’est senti obligé de persécuter les adeptes de Jésus-Christ même à l’extérieur de Jérusalem. Cela a changé de façon foudroyante avec l’événement de Damas, lorsque Saint Paul a rencontré le Christ et a été touché par sa lumière. A partir de ce moment-là, il s’est rangé au côté du Christ crucifié et ressuscité et s’est mis au service de l’annonce de son Evangile. Ce changement radical de camp dans la vie de Saint Paul contient un message libérateur pour nous: Si le Christ ressuscité a appelé Saul, persécuteur des chrétiens, à être un de ses apôtres et lui a donné un nouveau nom, celui de Paul, il devient évident que, pour le Christ, il n’y a pas de cas désespéré. Même si un homme est tombé très bas, il ne tombera jamais plus bas que dans les bras ouverts et dans les mains tendues de Jésus-Christ. C’est tout aussi évident qu’une telle rencontre avec le Christ ressuscité changera de fond en comble la vie de cet homme.

Ce que Saint Paul a vécu sur le chemin de Damas, il en a fait par la suite le contenu de son enseignement, cette grâce de Dieu qui invite les hommes à se réconcilier avec Dieu, avec eux-mêmes et avec les autres. Saint Paul était aussi convaincu que ce message ne peut pas seulement toucher les juifs mais bien plus qu’il a une signification universelle et qu’il concerne tous les hommes. Car le Dieu qui s’est révélé à lui en Jésus-Christ est le Dieu de tous les hommes et de toute la création.

Saint Paul Missionnaire

Ici se manifeste la véritable impulsion pour de nombreux voyages que Paul a entrepris et qui l’ont conduit en Europe. Là Paul a proclamé pour la première fois l’Evangile en Macédoine.  La motivation la plus profonde de son activité missionnaire consiste simplement dans ce fait, qu’il voulait donner gratuitement ce qu’il avait lui-même reçu gratuitement. Ou bien pour le dire avec ses propres mots: „L’amour du Christ nous presse… » (2 Co 5, 14). C’est seulement dans cet amour que Saint Paul a pu faire face à toutes les situations difficiles et parfois désespérées  auxquelles il a été confronté. Et c’est seulement dans cet amour aussi qu’il était prêt à donner sa propre vie pour la foi au Christ.  Le fait que l’Evangile du Christ est arrivé dans nos latitudes, de sorte que nous puissions en vivre, nous le devons essentiellement à l’apôtre des nations. Ce souvenir reconnaissant nous oblige, nous chrétiens, à prendre bien sûr au sérieux aujourd’hui aussi notre mission et à annoncer l’Evangile de façon nouvelle dans une Europe devenue largement néo-païenne. Une telle évangélisation nouvelle ne réussira crédiblement que si sa raison d’être ú comme chez Saint Paul ú est l’amour, qui n’est pas vécu pour atteindre d’autres buts ou même des buts d’intérêt personnel, mais qui est toujours gratuit. A partir de là se révèle le secret vital de Saint Paul: Il lui importait de placer Jésus-Christ au centre de sa propre vie et de le faire connaître aux hommes. C’est en ceci que consiste la nouvelle orientation de sa vie après l’expérience de la conversion de Damas: Celui qui est justifié par le Christ, c’est-à-dire saisi, ne vit plus pour soi-même et n’a plus sa propre justice. Il vit avec le Christ en faisant don de lui-même et en faisant croître sa participation au destin même de Jésus Christ. Ou bien avec les propres paroles de Saint Paul: „Je suis crucifié avec le Christ; et ce n’est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi. Ma vie présente dans la chair, je la vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé et s’est livré pour moi » (Ga 2, 19b-20).

Le Baptême comme processus mystique

C’est avec ces paroles profondes que Saint Paul nous a décrit ce qui se passe au baptême: Dans le baptême le candidat est englobé dans le mouvement de Jésus Christ, qui passe de la mort à la vie, mouvement que Saint Paul décrit avec tant d’insistance dans la lecture d’aujourd’hui (Rm 5, 12-19). Le baptême signifie aux yeux de Saint Paul un changement radical d’existence, passage de la vie „charnelle », livrée au péché et à la mort, à la vie „spirituelle », dirigée par l’Esprit de Dieu, au sens de la libération vers l’être vrai.  Celle-ci doit prendre forme dans un changement radical de la manière de vivre qui inclut, avant tout, de vivre en conformité et en amitié personnelle avec le Christ. Pour Saint Paul, le baptême n’est pas seulement un sacrement qui pourrait être accompli purement extérieurement; il s’agit davantage pour lui d’un changement intérieur du baptisé. Pour Saint Paul il ne suffit pas que nous soyons des baptisés; pour lui il est plus déterminant que nous soyons „en Christ » et que nous vivions avec lui. Quand Saint Paul met fortement en évidence cette interpénétration du Christ et du baptisé, on pourrait parler d’une dimension intériorisée, voire même mystique de la vison paulinienne du baptême.  Dans la situation pastorale d’aujourd’hui, nous pourrions et nous devrions nous réorienter à partir de cette vision profonde. Car le baptême n’atteindra son objectif que là où il invite à entrer dans une amitié personnelle avec le Christ. Approfondir cela ou le renouveler, c’est aussi le sens du carême qui vise le renouvellement de nos promesses de baptême dans la célébration de la veillée pascale, la célébration la plus importante de la communauté des fidèles dans l’année liturgique.

Le Christ et l’Eglise

De là, le lien de Saint Paul avec l’Eglise s’éclaire d’une lumière nouvelle. Tout d’abord, il apparaît que Saint Paul n’est pas venu au Christ par le chemin ordinaire, c’est-à-dire par l’Eglise, bien qu’il ait rencontré l’Eglise avant sa rencontre avec le Christ.  Cette rencontre avait été totalement contraproductive; elle n’a pas amené à l’adhésion, mais à un refus net et, par là, à la persécution de l’Eglise. C’est seulement l’intervention directe du Christ dans la vie de Saint Paul sur le chemin de Damas qui va l’amener à son adhésion à l’Eglise de Jésus-Christ.  En même temps il saute aux yeux, dans le récit de saint Luc, que le Christ lui-même s’identifie avec l’Eglise quand il dit à Saint Paul: „Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? »  (Ac 9, 4). Le Christ fait comprendre à Saint Paul que de persécuter l’Eglise signifie, au fond, persécuter le Christ lui-même.  Quand Saint Paul persécutait l’Eglise, il persécutait également le Christ. Inversement, cela signifie que Saint Paul, sur le chemin de Damas, ne s’est pas seulement converti au Christ mais en même temps aussi à son Eglise.  Cette expérience de l’Eglise faite par Saint Paul, montre qu’on ne peut pas séparer le Christ de l’Eglise ú comme un slogan, à la mode il y a quelques dizaines d’années, le prétextait et le proclamait: „Jésus, oui ú l’Eglise, non ». Il ne peut pas y avoir de contradiction entre le Christ et l’Eglise et cela malgré les péchés nombreux des hommes qui forment l’Eglise. Le slogan „Jésus, oui ú l’Eglise, non » n’est assurément pas chrétien et ne correspond pas non plus à l’intention de Saint Paul. C’est plus palpable dans sa description  préférée de l’Eglise comme „corps du Christ », auquel appartiennent tous les baptisés et où tous collaborent à la construction de l’Eglise.La racine la plus profonde de cette représentation de l’Eglise comme „corps du Christ » repose pour Saint Paul dans l’Eucharistie comme sacrement du Corps du Christ dans lequel le Christ nous donne son corps et nous transforme ainsi en son corps ecclésial pour que l’Eucharistie soit toujours le lieu où naît l’Eglise. Toute vie ecclésiale découle de l’Eucharistie et se constitue de nouveau autour de l’autel de Jésus-Christ.

Renouveau de la foi chrétienne et de l’Eglise

C’est ainsi que la boucle est bouclée: Saint Paul attache de l’importance au fait qu’il n’est pas devenu chrétien et apôtre par ses efforts personnels mais par un appel du Christ. Ce qu’il avait reçu gratuitement, il voulait le donner gratuitement et il est devenu par là l’apôtre des nations. La motivation la plus profonde de ses voyages était l’amour qu’il avait reçu du Christ, amour auquel le baptême donne une participation intérieure. A partir de là, il était encore plus convaincu que l’Eglise est le Corps du Christ et qu’elle est ainsi appelée à mettre le Christ au centre de sa vie et le donner aux hommes.  C’est dans ces perspectives fondamentales que Saint Paul est un modèle crédible pour être chrétien aujourd’hui et pour la vie de l’Eglise. Faisons de cette „année Saint Paul » une belle occasion de nous replonger dans les lettres précieuses de Saint Paul. Approfondissons notre propre baptême durant le carême, de façon à pouvoir renouveler nos promesses de baptême lors de la veillée pascale. Sur le chemin vers Pâques je vous souhaite le meilleur et, pour vous accompagner, la bénédiction de Dieu.

+ Kurt Koch

Evêque de Bâle

Soleure, Carême 2008

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :